Dole : le canal des tanneurs

Publié le par André Michel

La rue Pasteur est l'une des plus anciennes de la ville. Bercée par les eaux d'un large canal, elle est le repère de nombreux artisans depuis le Moyen Age. En effet, l'eau était nécessaire au travail du chanvre et des peaux de bêtes. On trouve donc nombre d'anciennes maisons de tanneurs le long du canal. Elles sont reconnaissables par les larges ouvertures de leurs caves, au niveau de l'eau. L'endroit est particulièrement propice aux balades en barques. A pied, on peut aussi y découvrir de beaux exemples d'architecture puisqu'il abrite d'anciens hôtels particuliers construits par des notables à l'époque de la Renaissance, dont l'hôtel de Champagney. 

 


 

 

 

 




... et Tournus by Night ...

 

Publié dans Paysages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

flolipo62 15/10/2009 19:06


ah d'accord ! j'ai fait des recherches ce matin et j'ai vu que le lac devait dater de 1964... j'étais étonné mais sans plus par rapport à ce que vous m'aviez dit !
bonne journée


Françoisedu80 14/10/2009 23:45


Bonjour André ,
Un bel endroit mis en valeur qui accroche le regard et la nuit tout est magique .
Amitiés.


nicole 14/10/2009 21:56


j'ai visiter dole mais malheureusement pas aussi fleurie que tes photos.
j'y retournerais l'an prochain
Bisous


André Michel 14/10/2009 22:01


C'est super l'été et bien fleuri seul inconvénient c'est très fréquenté Bisous


flolipo62 14/10/2009 14:33


c'est vraiment très beau, beau contraste et superbes couleurs... faut dire que le fleurissement en valait le coup... j'ai été voir l'album des animaux ils sont beaux surtout la grenouille bleue et
le serpent qui veut croquer... quoi donc au fait ???
bonne journée

PS : non sans rire à la place du lac Kyrr il y avait des jardins ????


André Michel 14/10/2009 21:57


Oui mon grand père en possédait un et on y accédait depuis Fontaine, Talant ou Dijon je crois qu'il a été inauguré en 1964. Bonne soirée

PS le serpent baillait à s'en décrocher la mâchoire ! Il avait peut être faim